Auteur : Deborah LeBlanc
Roman d'origine : américain
Édition lue : Nocturne
Série : Les peuples de l'ombre

Couverture : Alors que le carnaval bat son plein à la Nouvelle-Orléans, les corps de deux loups-garous sont retrouvés sauvagement assassinés. Appelée sur les lieux pour mener les investigations, Shauna MacDonald découvre que Danyon Stone, l'homme-loup à la tête de la principale meute de la région, l'y a déjà devancé. Le visage fermé, il ne cache pas son exaspération en la voyant, et la toise avec son arrogance de mâle dominant. Comme si cette enquête était la sienne Comme s'il pouvait d'un seul regard la contraindre à rentrer chez elle...


Mon avis : Suite à La marque du vampire, et au Pacte des ténèbres, ce livre est le dernier volume des Peuples de l'ombre.

Encore une fois, un nouvel (ou plus une nouvelle) auteur fait son apparition. Donc trois volumes, trois auteurs. Trois façons différentes d'aborder la bit-lit et le policier. Car ici ne l'oublions pas, les deux genres sont mêlés. Et autant dans le premier volume, cela s'était fait de façon très bien, autant le deuxième livre m'avait laissé sur ma faim. Que dire du troisième ? Et bien, l'enquête policière est  là sans être là, l'auteur prend parfois des raccourcis ; tout d'un coup, on débouche sur quelque chose, alors que l'on n'en avait encore pas du tout entendu parler, et il ne reste que 10 pages à lire.

Par contre, au niveau du style, encore une fois rien à redire, toujours simple et facile d'accès.

Bref, comme pour le deuxième livre, je suis un peu déçue par ce troisième tome.

Je dirais donc en conclusion de la lecture de cette trilogie que Heather Graham est l'auteur qui a su le mieux marier le genre bit-lit à celui du policier, et que apparemment ce n'est pas donné à tout le monde.