Auteur : Patrick Süskind
Roman d'origine : allemand
Édition lue : Le livre de poche

Couverture : Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n'aurait pas survécu. Mais Grenouille n'avait besoin que d'un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n'avait besoin de rien. Or, ce monstre de Grenouille, car il s'agissait bien d'un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l'univers, car " qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le cœur des hommes ".


Mon avis : Une claque. Ce livre, dès sa première lecture, m'a toujours laissé cette impression de grande claque ! de découvrir ce que c'était que la littérature... Je ne me souviens pas trop bien à quel âge je l'ai lu la première fois, mais c'était au collège et il m'a marqué profondément.

Le style est d'une pûreté impressionnante, on y retrouve la même pûrete que celle que Grenouille tient à retrouver dans les odeurs... On suit le parcours initiatique de cet homme étrange et mystérieux et pour finir épouvantable dans sa soif de perfection.

Je ne peux que recommander la lecture de cet roman à toute personne ne l'ayant pas encore abordé. Pour moi, ce livre est un chef d'oeuvre de littérature !

5-fleurs