Auteur : Gaston Leroux
Roman d'origine : français
Édition lue : Le Livre de poche

Couverture : Le fantôme de l'Opéra a existé. J'avais été frappé dès l'abord que je commençai à compulser les archives de l'Académie nationale de musique par la coïncidence des phénomènes attribués au fantôme et du plus mystérieux, du plus fantastique des drames, et je devais bientôt être conduit à cette idée que l'on pourrait peut-être rationnellement expliquer celui-ci par celui-là. 


Mon avis : Après avoir lu la critique de Méloë sur sa lecture du roman (V. ICI), ça m'a donné envie de le relire. Je ne sais depuis combien de temps je n'avais pas relu ce grand classique de la littérature française, mais cela me fait un plaisir fou de me replonger dans l'univers torturé d'Erik et dans cette histoire d'amour que deux hommes éprouvent pour la même femme.

Le récit est très bien construit, il y a une évolution croissante dans l'intrigue, et quand un dénouement se fait, c'est pour qu'un nouvel élément vienne nous prendre par surprise pour nous emporter plus loin dans la sorte de carapace "diabolique" qu'Erik s'est construite au sein même de l'Opéra.

Les personnages sont tous attachants, y compris le fantôme, pour lequel on peut comprendre le "Pauvre malheureux Erik" que laisse exprimer Christine parfois.

Si vous n'avez pas encore lu ce livre, je ne peux que chaudement vous en recommander la lecture, et pour les autres, une petite relecture est toujours sympathique, surtout si ça fait longtemps que vous ne l'avez pas lu !

5-fleurs