Auteur : Lauren Weisberger
Roman d'origine : américain
Édition lue : Pocket



Couverture : Andrea n'en revient pas : même avec ses fringues dépareillées, elle l'a décroché, ce job de rêve. La jeune femme de vingt-trois ans va enfin intégrer la rédaction de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais ! Et devenir l'assistante personnelle de la rédactrice en chef, la papesse du bon goût, la dénommée Miranda Priestly. Une chance inouïe pour Andrea : des milliers d'autres filles se damneraient pour être sa place !

Mais derrière les strass et les paillettes de cette usine à rêve se cache un enfer peuplé de talons aiguilles et de langues de vipère. Leurs raisons de vivre ? Répondre à TOUTES les angoisses existentielles de la déesse Miranda. Justement, cette dernière vient de trouver une nouvelle victime de la mode : « And-dre-ââ »...


Mon avis : Comme beaucoup je pense, j'avais vu le film. Mais je n'avais pas lu le livre. Grave erreur, le livre est bien plus cynique et plus complet que le film, comme bien souvent me direz-vous. Certes, mais moi qui aime beaucoup le film en est éprouvé de la déception du coup car j'ai trouvé que c'était au final une adaptation moyenne.

Et c'est dommage. Le livre est vraiment très bon. Comme je disais, le ton est cynique et donc drôle. On se moque allègrement de ces femmes qui ne vivent que dans les dictas de la mode (inconsciemment en se disant que l'on est pas comme ça, tout en regardant du coin de l'oeil les unes des magazines...), la liste des noms de la mode citée est vraiment considérable, je ne suis pas sûre de les connaître tous.

Ce livre est inspiré d'une histoire vraie, celle de l'auteur, mais il faut lui reconnaître un vrai talent d'écriture, aussi simple que soit son style. Car au final, on s'attache à la vie d'Andrea et on veut connaître quels sont les nouveaux tourments que va lui infliger Miranda.

  4-fleurs